Flambée du prix de l'essence

Publié le par Désirs d'avenir 78

Par Ségolène Royal

 

Pour faire face à la flambée du prix de l'essence qui révolte les Français, Christine Lagarde a annoncé un 'observatoire'. Pathétique. Elle a même osé conseiller d'éteindre le moteur à l'arrêt. Il faut contrôler les marges des compagnies pétrolières qui n'ont aucune raison d'augmenter en pourcentage et surtout rétablir la TIPP flottante pour baisser les taxes sur l'essence. Mais la vérité c'est que le gouvernement ne veut rien faire car il empoche une hausse proportionnelle des impôts dont il a grand besoin pour boucher les trous de sa mauvaise gestion. En 2012 nous remettrons justice et transparence dans ce secteur crucial pour le pouvoir d'achat des Français.

 

Raison de plus pour encourager la voiture électrique. Heuliez continue sa remontée et je suis allée au salon automobile de Genève encourager la MIA électrique qui sera mise sur le marché en juin. Grâce à l'appel à projet que j'ai lancé il y a maintenant cinq ans, et après de nombreuses épreuves, et grâce à la décision prise d'entrer au capital de l'entreprise, seule région française à avoir pris une telle initiative, je démontre qu'une politique industrielle est possible. Le partenariat avec un industriel allemand prouve que l'Europe franco allemande des PME est une solution et que les grands groupes comme Renault dont les patrons empochent des revenus scandaleux et ont reçu quatre milliards d'euros du contribuable pour finir dans un scandale minable de faux espionnage industriel, sont l'illustration des connivences entre le pouvoir et les grands groupes tandis que les PME et les sous-traitants souffrent.

 

 Jeudi (10 mars)  je réunis la filière photovoltaïque de ma région car je n'accepte pas que le moratoire gouvernemental ruine une filière d'avenir uniquement parce que le lobby puissant de l'énergie nucléaire ne veut pas qu'émerge une filière énergétique alternative. Je mets en place en Poitou-Charentes un 'fond de résistance énergie solaire' pour que les opérateurs de la filière tiennent le coup jusqu'en 2012 date à laquelle nous ferons une puissante politique énergie propre. N'oublions pas que l'énergie solaire c'est l'énergie de la paix car elle est plus puissante dans les pays pauvres. Ma région va créer une société d'économie mixte qui va produire l'énergie solaire et contribuer au financement des projets pour compenser le recul du gouvernement.

 

 Servier vient de proposer d'indemniser le préjudice des victimes à condition qu'elles renoncent à porter plainte. Donc il y a bien eu préjudice. Mais qu'en pense l'ex avocat du laboratoire Servier, Nicolas Sarkozy, et l'actuel président de la République, Nicolas Sarkozy qui a remis la légion d'honneur à Servier. Le 'médicament ' a tué plusieurs centaines de personnes et Servier est toujours en liberté ? C'est écoeurant. Et les victimes vont subir l'humiliation d'aller négocier avec l'entreprise qui a tué leurs proches ? Mais que fait le gouvernement ? Y a t-il de telles connivences financières pour que le ministère de la Justice reste autant inerte ? En 2012 les victimes de scandales sanitaires auront les moyens de se défendre et l'Etat sera à leurs cotés. C'est ça la morale publique.

 

L'université populaire de Desirs d'Avenir sur la valeur travail s'est déroulée devant une salle comble et passionnée. Allez sur le site Désirs d'avenir pour y assister car mon souhait, avec Désirs d'avenir c'est de mettre à la portée de tous les connaissances permettant d'être vraiment citoyen en participant et comprenant les actions à réaliser. Venez adhérer à Désirs d'Avenir pour que nous soyons de plus en plus nombreux à prendre la parole sur ce qui nous concerne.

 

A bientôt et amitiés.

 

Ségolène Royal, présidente de Désirs d'Avenir.


 Une université populaire participative sur un sujet central : la valeur travail.

lundi 7 mars Ségolène Royal organisait une université populaire participative sur un sujet central, essentiel celui de la valeur travail et la lutte contre le chômage en réunissant Philippe Askenazy, économiste, directeur de recherche au CNRS, Professeur à l'Ecole d'Economie de Paris, auteur de "Les Décennies Aveugles (emploi et croissance 1970-2010)", Guillaume Duval, rédacteur en chef du magazine "Alternatives Economiques", François Desriaux, Président de l'ANDEVA ( association des victimes de l'amiante ) et rédacteur en chef de la revue "Santé et Travail".

 

Retrouvez toutes les interventions sur le site de Désirs d'avenir

Commenter cet article